καιρός (Kairos)

Projet en collaboration avec Amélie Samson et Manon Souchet. Dans le cadre du programme de recherche Object, Craft & Computation, à l’ESAD d’Orléans.

L’environnement technologique contemporain nous a rendu esclaves de l’heure, et l’on s’épuise à courir après un temps qui doit être mesuré, chiffré, calculé, fragmenté. Pourrait-on revenir à une mesure plus suggestive, grâce à un objet qui nous encouragerait à vivre dans un temps non-fractionné en le représentant de manière diffuse ?

καιρός est un objet contemplatif en perpétuelle métamorphose qui nous “donne le temps” et nous encourage à ralentir. La perte de contrôle y est omniprésente, aussi bien dans son usage que dans ses processus de fabrication.

Le temps qui passe y est matérialisé par un changement d’état lent et progressif. Peu à peu, l’eau se propage par capillarité dans la matière poreuse, modifie au fil du temps sa couleur et révèle un dessin. Ce dessin s’inspire des paysages générés par des fluides dans la nature. Il est créé numériquement, grâce à un programme incluant le hasard. Se laissant fasciner par le tracé de l’algorithme qui prend vie et dessine un paysage, nous reprenons le temps.

Le dieu grec Kairos (καιρός) est représenté par un jeune homme, qui figure le moment opportun, le temps qu’il faut saisir au moment où il arrive, au risque que celui-ci s’évanouisse. Kairos c’est l’occasion, le bon moment, celui qu’il ne faut pas louper. C’est le temps qui permet que quelque chose se produise. Peut-être aussi, les occasions ratées et le temps que l’on regrette. C’est également, le temps de la liberté, le temps des artistes, le temps du plaisir, le temps que l’on choisit. Le temps sans chronomètre, le temps de la chronognosie. C’est le temps que l’on peut profiter, l’ici et maintenant et l’opportunité de l’instant. Kairos c’est son propre temps.

Source : https://www.usgs.gov